L'homme aux gants est déjà venu

J'étais aux urgences avec ma mère et nous venions d'apprendre que son cancer s'était propagé de manière explosive.

J'avais contacté des amis à Abadiania pour qu'ils fassent des prières. Cependant, ce jour-là, il n'y avait plus d'heures de travail à la Casa.

J'ai donc commencé à prier et j'envisageais de faire moi-même un travail de transe. Je lui ai demandé si elle voulait l'aide de la Casa. Elle m'a répondu : "Non, l'homme aux gants est déjà venu, tout s'est passé comme sur des roulettes."

C'était Padre Pio avec ses gants caractéristiques couvrant les stigmates sur ses mains. On m'a dit qu'il avait l'odeur des roses.

Il a été présent tout au long du processus et jusqu'au décès de ma mère.

Je l'ai également vu à la Casa, aidant les autres pendant le rosaire.

Il est le meilleur et je lui en serai éternellement reconnaissante. 

Rejoignez nos 66 abonnés